Eventration


  • 1- Qu'est ce qu'une éventration ?Open or Close

    Une éventration est une hernie abdominale développée sur un orifice acquis: une cicatrice chirurgicale le plus souvent. Comme une hernie, elle peut s'étrangler. Ce risque de complication justifie son traitement chirurgical. Une éventration est l'extériorisation dans le tissu sous-cutané d'un sac péritonéal et de son contenu (épiploon, intestin), par un orifice de la paroi abdominale. Ce dernier est acquis : cicatrice chirurgicale, post-traumatique, ...

    Cette éventration a les mêmes caractéristiques qu'une hernie : non douloureuse, réductible, expansive à l'effort, impulsive à la toux. On repère la cicatrice qui va avec.

    Elle peut devenir douloureuse; s'engouer (devenir difficilement réductible), voire s'étrangler (devenir irréductible : si elle contient du tube digestif, le transit va s'arrêter et le patient se mettre en occlusion intestinale. Puis le tube digestif peut se nécroser, donnant une péritonite.

  • 2- Dois-je me faire opérer ?Open or Close

    Une fois l'éventration apparue, l'évolution naturelle ne va que vers l'aggravation, il n'y a jamais de disparition spontanée. Le principale risque d'une éventration est l'étranglement avec occlusion intestinale aiguë. Le risque d'étranglement étant important, il convient d'envisager de se faire opérer afin de se mettre à l'abri de cette « épée de Damoclès ».

  • 3- Comment se déroule l'intervention ?Open or Close

    La voie d'abord peut-être une laparotomie. l'intervention peut être faite également par cœlioscopie (l'abord cœlioscopique peut être gêné par les antécédents chirurgicaux. Par ailleurs l'avantage esthétique est ici plus faible qu'ailleurs, puisqu'une cicatrice existe déjà).

    Différentes techniques sont possibles :

    * Sutures aponévrotiques ou raphies : uniquement en cas de très petite éventration, ou d'éventration non symptômatique "de rencontre" traitée en même temps qu'une chirurgie intra-abdominale. Elle peut être faite en cas d'étranglement avec contamination par du liquide digestif.

    * Plastie aponévrotique : plusieurs méthodes permettent de rapprocher des bords aponévrotiques très éloignés, dans un contexte d'urgence, ou d'infection (retournement aponévrotique, courtes incisions de l'aponévrose antérieure, ...). Le risque de ces techniques sans prothèse est leur taux très important de récidive.

    * Prothèses pariétales, uniquement quand il n'y a pas de risque infectieux. Les prothèses proposées sont le plus souvent des treillis. Elles peuvent être placées dans les différents plans de la paroi : intra-péritonéal, prépéritonéal, préaponévrotique rétro-musculaire ou sous-cutané en fonction des conditions locales, et des antécédents des patients.

  • 4- Quand pourrais-je reprendre mes activité?Open or Close

    Il vous sera demandé de ne pas trop forcer sur votre paroi pendant pendant environ un mois. La reprise progressive et douce d'une activité est cependant conseillée assez rapidement après l'opération.

  • 5- ComplicationsOpen or Close

    L'infection de prothèse est rare, mais handicapant. Il faut parfois attendre 6 mois, pour proposer une chirurgie de retrait de la plaque : le socle de cicatrisation alors réalisé permet d'éviter une récidive de l'éventration.

    La survenue d'un hématome est assez fréquent, car pour bien traiter l'éventration, il faut bien décoller les muscles. Cette complication est le plus souvent sans gravité.

    La récidive est assez fréquente, surtout si on n'a pas pu mettre de prothèse.

    La survenue d'une plaie digestive ou vasculaire reste exceptionnelle.

  • 6- Le post-opératoiresOpen or Close

    La durée de l'hospitalisation est habituellement de 24 heures avant de pouvoir retourner à son domicile. Une chirurgie réalisée en ambulatoire avec sortie le jour même de l'intervention est également possible. Les patients peuvent boire le soir même de l'intervention et manger normalement dès le lendemain sans restriction. Il n'y a pas nécessité de maison de convalescence sauf cas particulier. Le plus généralement, cette intervention est peu douloureuse en post-opératoire et répond bien aux antalgiques simples qui vous seront prescrit lors de votre sortie de l'hôpital. Les patients sont encouragés à reprendre une activité très légère quand ils seront rentrés de l'hôpital en évitant de conduire pendant 5 jours environ. Le patient est invité à se présenter à la consultation post-opératoire programmée par son chirurgien en général 1 mois après la date du geste opératoire. La durée d'arrêt des activités professionnelles de 1 à 4 semaines est à discuter en consultation préopératoire en tenant compte du cas particulier de chaque patient et de la nature de son travail. L'activité sportive peut, en générale, être reprise au bout de 1 mois après l'intervention.

Haut de Page